Les clés pour anticiper au service des élus, des CE et des CHSCT

Déflation : on est dedans !

Publié en décembre 2014

L’indice général des prix en France a reculé de -0,2% en novembre par rapport au mois précédent. Cette variation mensuelle négative est un signal de fin d’année qui montre que la situation est en train d’empirer. La déflation (baisse des prix) est là et bien là en France comme en Europe, même si les moyennes annuelles restent encore faiblement positives (+0,3% pour la France et +0,4% pour la zone euro) en raison des faibles progressions de début 2014. Les données annuelles calculées par l’Insee (à fin novembre 2014) recouvrent en effet des réalités très contrastées.

variation-des-prix

L’inflation sous-jacente – c’est-à-dire hors prix réglementés, taxes, énergie et produits frais – est négative (-0.2%) sur l’année. L’indice global reste positif en fin d’année en raison des augmentations imposées sur le tabac et les services de santé et d’eau. Mais les loyers ont déjà freiné en fin d’année. Outre le pétrole dont la baisse se répercute d’ailleurs avec une certaine latence à la pompe, c’est l’industrie avec ses produits manufacturés qui accuse le choc (-1,2%).

Cette tendance désormais patente à la baisse des prix s’alimente certes d’une érosion de la demande intérieure (et internationale). En retour elle la nourrit, car les décisions d’achat sont freinées ou retardées dans l’attente d’une poursuite de la baisse. Il en va de même du côté de la production industrielle ou de services. Les investissements sont bloqués et la compression des coûts d’exploitation constitue la seule réponse à la décélération des prix : les salaires et le pouvoir d’achat en subissent directement la conséquence et, en retour, font baisser la consommation des ménages en bien et équipements. Ce cercle vicieux est à la source de la remontée des faillites dans les entreprises petites ou moyennes. Il devient très difficile, dans ces conditions, d’en sortir.

Pour les entreprises plus grandes et les firmes multinationales, le signal d’alarme s’allume aussi avec la rechute de la Bourse à Paris qui a accusé une baisse de -7% du 7 au 12 décembre, comme à Milan, Madrid et Londres et comme l’indice global européen. Amsterdam et Francfort reculent un peu moins, entre -5 et -6% mais Athènes s’enfonce brutalement de -20% face à l’incertitude politique des élections anticipées en Grèce. La politique d’austérité brutale du gouvernement actuel et les diktats de la Troïka pourraient y passer un mauvais quart d’heure.

En attendant, passez donc de bonnes fêtes car l’année 2015 s’annonce difficile…

 

Groupe Apex – Isast

32, rue de Chabrol 75010 Paris
Tél. 01 53 72 00 00 – Fax 01 53 72 00 01

Nantes Rennes Montpellier Lille Lyon Grenoble
5, rue Le Nôtre
44000 Nantes
Tél. 02 51 82 82 38
Centre d’affaires Alizés
22, rue de la Rigourdière
35510 Cesson-Sévigné
Tél. 02 99 83 53 98
117, avenue de Palavas
34070 Montpellier
Tél. 04 67 06 96 55
36, rue Inkerman – Gounod V
59000 Lille
Tél. 03 20 15 86 19 – Fax 03 20 15 83 66
Immeuble Le Mercure
94, rue Servient
69003 Lyon
Tél. 04 37 48 29 80
38 Cours Berriat
38000 Grenoble
Tél. 04 76 20 33 10 – Fax 04 38 12 93 58

Envoyer un message
Les champs marqués * sont obligatoires

Prénom

Nom

Tél. *

e-mail *

Entreprise

Votre message

Fermer