Les clés pour anticiper au service des élus, des CE et des CHSCT

DIGITALISATION, VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PRIVÉE : UN DÉLICAT EXERCICE D’ÉQUILIBRISTE

Publié en juin 2017

digitalisation-vie-prive-vie-pro

Les partenaires sociaux sont confrontés à une mutation du monde du travail. Les frontières entre la vie professionnelle et la vie privée s’estompent. La mobilité des tâches de travail rendue possible par l’avènement des outils de production sur internet et le déploiement massif des smartphones et des ordinateurs portables rebattent les cartes de l’organisation du travail. La mission pour les élus n’est pas tant d’être pour ou contre ces transformations, mais plutôt de les accompagner pour prévenir les déséquilibres.

DES SALARIÉS PLUTÔT EN PHASE AVEC CES MUTATIONS, MAIS PAS TOUJOURS EN MESURE DE PRÉSERVER LEUR VIE PRIVÉE

La digitalisation accentue un phénomène bien connu de certains métiers : le glissement du temps de travail sur des temps normalement réservés à la vie privée. Pourtant la question de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ne se résume pas à l’extension de la durée réelle du travail et son débordement sur la vie privée.

En effet, nombre de salariés souhaitent accéder à leurs e-mails en dehors des horaires habituels et consulter leurs agendas le dimanche soir. Certainement parce que la capacité des salariés à organiser et anticiper leur travail participe à la qualité de leurs conditions de travail. Ainsi ces « débordements » du travail sur des temps et lieux nouveaux s’apprécient au regard des facteurs de régulation à disposition des salariés.

De quelle autonomie disposent-ils ? Sont-ils en capacité de décaler leur charge de travail ? Peuvent-ils faire varier l’activité réalisée au bureau de celle réalisée à domicile ?

TENIR COMPTE DES FACTEURS DE RÉGULATION, DES EXIGENCES DE L’ACTIVITÉ ET DES CONTRAINTES INDIVIDUELLES POUR MAINTENIR L’ÉQUILIBRE

Symétriquement, les exigences de l’activité, la pression de production, les critères d’évaluation et de promotion influent sur le glissement des temps de travail dans l’espace privé.

À cela, il est également nécessaire d’ajouter les contraintes individuelles. Les salariés sont loin d’être égaux devant leurs obligations personnelles.

À ce titre les managers doivent tenir un numéro d’équilibriste. Flexibiliser le lieu et les horaires de travail, d’une part, sans discriminer les salariés plus contraints que les autres par leurs obligations professionnelles et personnelles, d’autre part.

C’est pourquoi les conséquences sur l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle d’un même dispositif divergent en fonction des entreprises, des métiers, des équipes et des individus.

L’analyse doit donc se faire métier par métier, voire équipe par équipe, et intégrer les exigences de l’activité, les facteurs de régulation à disposition, et le traitement des spécificités individuelles.

QUAND LES MESURES D’AFFICHAGE DES DIRECTIONS RELÈVENT PLUS DE LA POUDRE AUX YEUX QUE DE RÉELLES SOLUTIONS

Nous rencontrons des entreprises qui accompagnent leurs projets de digitalisation de mesures de prévention dédiées, comme la déconnexion automatique à 22 heures des serveurs de messagerie.

Si cela leur permet d’afficher l’existence d’un plan d’action, ce type de mesure risque de s’avérer inutile voire contre-productif. Car des salariés regrettant de travailler le week-end sont avant tout le symptôme d’un dysfonctionnement plus profond tel que des situations de sous-effectif, de glissement de tâches, de dysfonctionnement managérial et de problématiques d’organisation du travail, plus profondes encore.

Dans ces conditions, une simple mesure restrictive ne fera que déplacer le problème.

INTÉGRER L’ÉQUILIBRE VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PRIVÉE COMME SUJET RÉCURRENT DU DIALOGUE SOCIAL POUR ÉVITER LES ÉCUEILS

Si l’évolution des horaires et des lieux de travail peut servir l’entreprise, elle peut aussi bénéficier aux salariés à condition qu’elle réponde à leurs attentes.

Les représentants du personnel peuvent donc accompagner ces transformations, en veillant à ce que la question de l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle soit évaluée à chaque projet.

Apprécier l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle nécessite une analyse de fond sur le travail et son organisation au sein de chaque entreprise. Directions et partenaires sociaux ont tout intérêt à travailler de concert et dans la durée pour que les nouvelles organisations du travail soient profitables à l’entreprise comme aux salariés.

Groupe Apex – Isast

32, rue de Chabrol 75010 Paris
Tél. 01 53 72 00 00 – Fax 01 53 72 00 01

Nantes Rennes Montpellier Lille Lyon Grenoble
5, rue Le Nôtre
44000 Nantes
Tél. 02 51 82 82 38
Centre d’affaires Alizés
22, rue de la Rigourdière
35510 Cesson-Sévigné
Tél. 02 99 83 53 98
117, avenue de Palavas
34070 Montpellier
Tél. 04 67 06 96 55
36, rue Inkerman – Gounod V
59000 Lille
Tél. 03 20 15 86 19 – Fax 03 20 15 83 66
Immeuble Le Mercure
94, rue Servient
69003 Lyon
Tél. 04 37 48 29 80
38 Cours Berriat
38000 Grenoble
Tél. 04 76 20 33 10 – Fax 04 38 12 93 58

Envoyer un message
Les champs marqués * sont obligatoires

Prénom

Nom

Tél. *

e-mail *

Entreprise

Votre message

Fermer