Les clés pour anticiper au service des élus, des CE et des CHSCT

Hospitalier : les 12 heures s’installent avec leurs maux

Publié en mai 2015

Les 12 heures s’installent, les maux du 12 heures ont de l’avenir

L’Association nationale de médecine du travail et d’ergonomie du personnel des hôpitaux (ANMTEHP) fait le constat d’une montée en puissance de l’organisation en 12 heures dans les établissements publics de santé et médico-sociaux, tous secteurs confondus (jusqu’en psychiatrie et en EHPAD). Les dispositions règlementaires qui encadrent le 12 heures sont foulées au pied dans un contexte où ces horaires qui devaient être exceptionnels représentent dans la grande majorité des établissements étudiés par l’ANMTEHP 30 % des effectifs (avec des poussées à 60%). Les TMS, les troubles veineux, les troubles du sommeil sont étayés par les médecins du travail qui attendent fermement d’être relayés par des épidémiologistes. Un suivi standardisé des agents en 12 heures apparaît plus que nécessaire au vu des signaux d’alerte. Pour l’heure, le 12 heures est implanté et il ne reste aux médecins qu’à prêcher d’en faire le moins mauvais usage possible, en bannissant les roulements jour-nuit ou en interdisant le 3ème jour de travail consécutif et l’auto-remplacement.

L’alerte lancée récemment par les médecins du travail de l’ANMTEHP fait écho aux mises en garde réalisées dès l’année 2008 par notre cabinet d’expertise sur les risques pour la santé liées à l’organisation horaire en 12 heures.

Le feuilleton de l’organisation horaire du travail à l’hôpital

Le feuilleton de l’organisation horaire à l’hôpital a de beaux épisodes devant lui. A l’AP-HP, un chantier de remise à plat des 35 heures est annoncé et les protocoles d’accord sont invités à passer à la révision. D’autres établissements publics dénoncent leurs accords locaux dans l’espoir de redresser leurs comptes à coup de réduction de RTT et de recherche de gains d’ETP.

La valse des organisations autour des 35 heures donne le tournis, tant l’organisation horaire apparaît comme un levier d’économie dans des établissements pressés d’aller chercher les économies avec les dents ! D’un côté des salariés passent en 12 heures, de l’autre, des salariés faisant 40h par semaine sont invités à faire 37h30 (moins 13 RC). La quête effrénée d’économies expérimente différents scenarii. La question de la santé au travail semble bien secondaire dans un contexte où les préoccupations gestionnaires occupent le devant de la scène.

Groupe Apex – Isast

32, rue de Chabrol 75010 Paris
Tél. 01 53 72 00 00 – Fax 01 53 72 00 01

Nantes Rennes Montpellier Lille Lyon Grenoble
5, rue Le Nôtre
44000 Nantes
Tél. 02 51 82 82 38
Centre d’affaires Alizés
22, rue de la Rigourdière
35510 Cesson-Sévigné
Tél. 02 99 83 53 98
117, avenue de Palavas
34070 Montpellier
Tél. 04 67 06 96 55
36, rue Inkerman – Gounod V
59000 Lille
Tél. 03 20 15 86 19 – Fax 03 20 15 83 66
Immeuble Le Mercure
94, rue Servient
69003 Lyon
Tél. 04 37 48 29 80
38 Cours Berriat
38000 Grenoble
Tél. 04 76 20 33 10 – Fax 04 38 12 93 58

Envoyer un message
Les champs marqués * sont obligatoires

Prénom

Nom

Tél. *

e-mail *

Entreprise

Votre message

Fermer